TOUT LE MONDE NE PEUT PAS ÊTRE ORPHELIN

91% des français affirment que la présence quotidienne de leur entourage familial apparaît comme étant essentielle.

 

Je me sens bien souvent un égaré des 9% restants. Personnellement je n’ai jamais vraiment cru à la notion de famille tant mon passé de ce point de vue là n’est pas loin d’un désastre structurel et affectif. Et paradoxalement, le projet, l’idée même me bouleverse puisque j’ai fondé moi-même une famille. J’aurais pu utiliser mon pouvoir bien humain de dire non à la conception mais j’ai dit oui. Pour perpétuer quoi ? Des réveillons de Noël ? Des otites ? De l’amour ?

 

Ce spectre large d’émotions que m’offre cette nouvelle recherche intime et spectaculaire est le point de départ idéal pour tenter de comprendre ce que représente cette société intime, étrange et violente à la fois.

Jean-Christophe Meurisse

Mise en scène

Jean-Christophe Meurisse

Avec

Lorella Cravotta, Charlotte Laemmel, Vincent Lécuyer, Hector Manuel en alternance avec Cyprien Colombo, Olivier Saladin, Lucrèce Sassella, Alexandre Steiger en alternance avec Anthony Paliotti

 

Collaboration artistique

Amélie Philippe

Régie Générale

François Sallé

Régie Générale et plateau

Nicolas Guellier

Décors & constructions

François Gauthier-Lafaye

 

Création et régie lumière

Stéphane Lebaleur

Jérome Perez Lopez

Création son

Isabelle Fuchs

Jean-François Thomelin

Régie son

Isabelle Fuchs

Pierre Routin

Costumes et régie plateau

Sophie Rossignol

​Presse

Agence MYRA

Production : Chiens de Navarre

Coproduction : Les Nuits de Fourvière - Festival International de la Métropole de Lyon • Théâtre Auditorium de Poitiers, Scène nationale • La Villette, Paris • ThéâtredelaCité - CDN Toulouse Occitanie • TANDEM, Scène nationale Arras/Douai • Le Volcan, Scène nationale du Havre • MC93 - Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis • Maison des Arts de Créteil 

Avec le soutien de : La Ferme du Buisson, Scène nationale de Marne-la-Vallée